Accueil > Trucs et Astuces > shoot à la compote
rechercher:

Notre Bouquin est paru!


Ce beau bébé de 0.8Kg avec ses 463 pages, et ses 158 photos noir et blanc coûte seulement 16 €,
mais avec tout son poids, si il doit voyager, son transport coûtera 6€.
Puisque tu meures d'envie de le lire, on va t'expliquer comment faire. Tu as 4 solutions:
  • - Tu envoies un chèque à l’ordre de Oswald Hoepfner ou Anne Labbé à l’adresse suivante :

    Anne et oswald
    La Roche
    36500 Vendoœuvres

  • - Tu passes un virement bancaire. IBAN : FR 02 2004 1010 0902 8374 9U03 050

    Attention ! MARQUE BIEN TON ADRESSE DANS LA CASE PRÉVUE POUR ÇA PAR TA BANQUE !

  • - Tu viens nous faire un coucou et on te fait cadeau des frais de port si tu repars avec un livre.
  • - Tu commandes en ligne. Pour ça, tu cliques sur le bouton « acheter » et tu suis les consignes.
Si tu veux plus d'infos, regarde notre article sur ce magnifique livre en cliquant ici.
  • Article

shoot à la compote

Comment faire avaler à un cheval un médicament infect à un cheval

Tout a commencé avec l’équipalazone, anti-inflammatoire en poudre, qu’il a fallu infliger à nos blessées lors de l’accident du Courty, dans l’Allier.
Le vétérinaire nous avait dit : « c’est bien simple, vous mettez la poudre sur un morceau de pain dur. Et hop ! Le tour est joué. »
Ouais... P’têt’ que ça marche avec certains chevaux. Mais les nôtres... Elles se sont fait rouler une fois, vu qu’elles raffolent du pain dur. Mais pas deux, dites donc ! À la vue du bout de pain, elles se sont mises à détourner la tête, en nous faisant bien comprendre qu’il ne fallait pas les prendre pour des andouilles !
Alors comment faire ? Ils sont malins, les labos, d’inventer des médocs en poudre insolubles ! Parce que l’idée qui m’est passée dans la tête, ça a été de mélanger ce fichu équipalazone avec de l’eau. Bernique ! Ça se transforme en une espèce de pâté immonde, et allez donc faire ingurgiter ça de force a des juments récalcitrantes. Deux fois par jour, pendant cinq jours. La guerre, quoi !
Bon, nous voici un peu plus loin, à Montaiguet, toujours dans l’Allier. Rebelote. Fourbure de Noé. Re-équipalazone !!! Fort heureusement, c’est ici que nous avons rencontré Florence et Raphaël. Avec leur astuce géniale : la compote de pomme !
Florence m’explique qu’elle n’a jamais de problème pour faire ingurgiter un vermifuge. Pendant quelques jours, elle fait avaler une seringue de compote de pomme. Le jour du vermifuge, le cheval ouvre la bouche tout seul à la vue de la seringue. On redonne deux ou trois fois de la compote après cette traîtrise pour la faire oublier, et le tour est joué.
Comme on n’avait pas de jolie seringue drogueuse, j’ai simplement découpé une seringue de 50 cc, pour que la compote passe sans problème.

Pour remplir la seringue, on peut aspirer la compote, ou enlever le piston et remplir à la petite cuillère (en pensant à boucher le trou de sortie !)

Et si l’équipalazone ne se mélange pas à l’eau, ça se mélange très bien avec la compote. Ça fonctionne encore mieux en y mélangeant un peu de cannelle : les chevaux en raffolent. Ça marche aussi avec la compote de poire.
Il ne reste plus qu’à faire avaler la chose. Aucun problème !

Attention si vous voulez faire ingurgiter de l’aspirine de cette façon : ça mousse, et ça triple de volume ! Mieux vaut préparer le mélange dans un bol, et attendre que ça retombe un peu avant de remplir la seringue.

Anne et Oswald

2013-2017 Tête de Mulet
| | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | SPIP | Valid XHTML 1.0 Transitional